Les cordonniers sont les plus mal chaussés ?
Les cordonniers sont les plus mal chaussés ?
Liberté, j’écris ton nom !
27 décembre 2017
Un nœud à mon mouchoir !
15 janvier 2018

La médecine est en constante évolution et ses progrès ne cessent d’accroître notre bonne santé et notre espérance de vie. Cependant, cette courbe semble inversement proportionnelle à celle du bien-être au travail du personnel soignant, et notamment les infirmier.es et les aides-soignant.es. Cette population qui a fait sienne l’idée de travailler pour le mieux-être des autres n’est pas ménagée alors que par définition celui qui ne va pas bien, celui qui vient se faire soigner, c’est l’autre.

Comment prendre soin de l’autre quand ça fait mal ?

On attend de la bienveillance et de la bientraitance de la part d’une profession malmenée, tant sur le plan moral que sur le plan physique. Lombalgie, tendinite, douleurs à l’épaule : les troubles musculo-squelettiques constituent la première cause d’arrêt de travail dans les établissements de santé. Dans cette situation, il y a deux facteurs à prendre en compte : le coût et la désorganisation d’un service que ces arrêts engendrent et les douleurs, parfois chroniques, que doit supporter chaque personne concernée. Car, n’oublions pas que derrière les chiffres et les statistiques il y a des hommes et des femmes dont la douleur au travail est le quotidien.

Les bons outils et les bonnes pratiques

Vous viendrait-il à l’idée de pousser votre voiture pleine de valises jusqu’à votre lieu de vacances ? Bien sûr que non, me répondrez-vous, dubitatifs. Pourquoi alors continuez-vous à supporter le poids d’un patient quand vous devez le retourner, pourquoi utilisez-vous la force de votre corps pour brancarder un lit, surtout ceux des services de réanimation qui sont plus lourds ?

Des solutions existent pour faciliter les gestes quotidiens prodigués au patient, et c’est pour soulager le personnel soignant qu’elles ont été développées. Parmi elles : la latéralisation du plan de couchage et la roue motorisée.

La latéralisation du plan de couchage : son champ d’application et ses avantages ont déjà été évoqués sur ce blog ici et ici – et nous y reviendrons d’autres fois – parce que c’est l’innovation la plus facilitante développées autour du lit. Elle allège la charge à supporter lors des retournements du patient, pour la toilette par exemple. Elle permet des changements de position sans fournir le moindre effort physique dans le cadre de la prévention des escarres. Elle facilite les transferts et accompagne la sortie du lit du patient. Et ce n’est pas tout...

La roue motorisée : avec elle, brancarder un lit ne nécessite plus d’utiliser votre force physique. Avec sa commande intuitive et sécuritaire, la roue s’adapte à votre vitesse et réagit instantanément dans les situations inattendues. Les images parlent d’elles-mêmes !.

 

Pour Linet, réduire vos efforts physiques, c’est plus qu’un objectif, c’est une évidence !

CG.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *