Les temps modernes
Dessine-moi un ourson !
21 janvier 2018
Etre actrice de son accouchement
15 février 2018

Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux (…)
Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit
Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit

En 1963, Brel chantait ces mots qui n’ont pas pris une ride, même si depuis, l’horizon de la fin de vie s’est éloigné de quelques années ! Vieillir hier, vieillir aujourd’hui, ce sont toujours les mêmes corps qui s’étiolent, jusqu’à se refermer sur eux même avant de disparaître. Sauf qu’aujourd’hui, on ne finit plus sa vie chez soi et il devient difficile de poser des mots tendres sur la vie en EHPAD. Pas mieux sur celle à l’hôpital !

Doit-on rester sur le côté à regarder passer le cortège sous prétexte que nous sommes des industriels et non des soignants ? Doit-on rester sur la réserve pour ne pas être accusés d’avoir pris parti pour tel ou tel mouvement ?

Comment ne pas nous sentir concernés par tout ce qui se passe aujourd’hui dans le milieu de la santé ? La grève dans les EHPAD pour dire stop, le #BalanceTonHosto pour dénoncer les conditions de travail à l’hôpital, le #FierDeMonHôpital, réponse des établissements pour contrebalancer le mouvement…. Comme un bras de fer médiatique contre « l’hôpital bashing ».

Grâce aux avancées technologiques et aux progrès de la médecine, nous pouvons prétendre à vivre mieux et plus longtemps. Mais est-ce vivre mieux que de passer ses dernières années entre des mains pressées par le temps qui culpabilisent parfois du si peu d’attention qu’elles peuvent vous donner ? Parlez d’Humanitude sur la toile et c’est un flot de paroles qui déferlent en réponse à la difficulté de mettre en application des règles simples d’humanité à cause d’une charge de travail importante.

Un jour ou l’autre, nous aurons à séjourner à l’hôpital, un jour ou l’autre, nous aurons un grand-parent hébergé en EHPAD. Et ce jour-là, nous aimons à penser que nous serons soignés avec humanité. Humanité, ce mot qui semble se dissoudre parfois dans les cadences journalières….

Sans le dévouement des équipes médicales et des accompagnants, notre système de santé serait vide de sens. Chez Linet et wissner, nous essayons de mettre nos idées au service des établissements par le biais d’innovations technologiques. Notre contribution pour améliorer leur quotidien est modeste mais reste la motivation première de nos réflexions de développement.

Linet Wissner #TousConcernés

CG.

Partager

1 Comment

  1. Daniele Debray dit :

    Quel courage ont ces aides soignante trop peu nombreuse pour faire face aux besoins des personnes âgées
    Particulièrement en UVA
    De quoi être parfois décourager comme en ce moment avec les virus de gastro
    Devoir être efficace tout en restant humaine
    Je les vois chaque jours
    Quel mérite non reconnu le plus part du temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *