Prendre Soin - Un sommeil de qualité pour les seniors
Un sommeil de qualité pour les seniors
La mobilisation au lieu de l’alitement
10 juillet 2020
Les avantages du lit à latéralisation
6 octobre 2020
Linet-matelas-ehpad


Bien dormir pour mieux vivre

Les personnes âgées ont des habitudes de sommeil différentes. Beaucoup se réveillent la nuit et sont actives tôt le matin. Elles se couchent plus tôt ou font une sieste à midi. Ce n'est pas un problème et les soignants prennent ses besoins en considération. Toutefois, il est important que ce temps de sommeil soit suffisant et reposant. Voici quelques conseils pour améliorer la qualité du sommeil.

Traiter les pathologies

Les patients désorientés et les personnes âgées sont souvent actifs la nuit. Les raisons en sont, par exemple, la douleur, les médicaments ou un rythme jour/nuit perturbé. Mais cela peut aussi être causé par des pathologies cardiaques ou thyroïdiennes. Si l'agitation nocturne survient soudainement, il faut d'abord exclure ou traiter de telles maladies.


Vérifier le traitement

Certains médicaments peuvent également provoquer de l'agitation. Par exemple, les traitements qui sont censés équilibrer les niveaux de sérotonine influencent souvent la structure du sommeil. Il en va de même pour certaines vitamines et compléments alimentaires qui peuvent provoquer une agitation nocturne. Faites le point avec votre médecin : il suffit souvent de prendre certains médicaments à un autre moment de la journée.

Régler la température

S'il fait trop chaud ou trop froid dans la chambre, une mauvaise nuit de sommeil est assurée. La température de confort varie beaucoup d'une personne à l'autre et se situe entre 16 et 20 degrés. Beaucoup de personnes âgées sont frileuses et ont besoin d'un peu plus de chaleur. En cas de transpiration excessive , il n’est pas rare de limiter la température à 16 degrés. Quant à l‘humidité de l'air, un taux de 50 % est idéal.

La lumière influence l'horloge interne

Toute personne qui lit ou se brosse les dents le soir sous un éclairage intense perturbe son rythme biologique. Il faut également éviter les écrans lumineux avant d'aller se coucher. Les sources de lumière qui peuvent être atténuées sont meilleures. En général, il ne doit pas y avoir de lumière vive dans la chambre. Cependant, une petite veilleuse est utile aux patients atteints de démence pour éviter les chutes et l'anxiété. En outre, si vous bénéficiez d'une lumière du jour suffisante le matin et pendant la journée, vous soutenez l'orientation jour/nuit du corps. La luminothérapie peut également aider les jours sombres.

Vérifier le lit et le matelas

Le matelas est-il adapté aux habitudes de couchage du résident ? Le lit de soins est-il adapté aux besoins et aux capacités physiques ? Le résident est-il habitué à un lit et à un matelas ? De quel type ? Utilisez ces questions pour vérifier si le lit et le matelas peuvent être la cause d'un mauvais sommeil. Et pour en savoir plus sur le choix de matelas et de lits de soins adaptés, n'hésitez pas à nous contacter.
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *